Juris Association Magazine
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Dalloz Revues
Droit et Fiscalité des Associations
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Dalloz Bibliothèque
Formation Associations Fondations
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Communication
Formations intra
Catalogue
Accueil > Actualité Le télétravail de crise, an II



Social | Hygiène - Sécurité - Conditions de travail

15/07/2021
Le télétravail de crise, an II

Un an après une première consultation menée auprès des télétravailleurs de la crise, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) publie le deuxième volume. Cette consultation, qui n’est pas un sondage puisqu’elle a été effectuée sur la base des réponses volontaires de personnes en situation de télétravail, apporte cependant des éléments sur l’évolution des conditions de travail.
Dans ce contexte de crise, le déploiement du télétravail a eu un impact sur les conditions de travail. L’équipement a été adapté pour 72 % des télétravailleurs (67 % en 2020) qui déclarent à 95 % disposer des outils numériques adéquats. Cependant, seuls 28 % des télétravailleurs ont bénéficié d’une formation visant à faciliter la pratique du télétravail et 20 % d’une prise en charge partielle ou totale des surcoûts liés au télétravail.

En matière de charge de travail, près des deux tiers déclarent aujourd’hui travailler davantage que d’ordinaire (48 % en 2020), surtout chez les cadres, les salariés de plus de 45 ans, les salariés du privé, les managers et chez ceux qui pratiquaient déjà le télétravail avant la crise sanitaire. En écho, 50 % des répondants déclarent être plus fatigués qu’à l’ordinaire (dont 20 % beaucoup plus fatigués), mais, dans le même temps, 53 % se sentent plus efficaces (35 % en 2020).

Sur la durée, la fréquence des liens sociaux, surtout avec les managers, a tendance à ralentir et plus d’un tiers des salariés estiment que les relations de travail se sont dégradées au sein de leur structure.
Malgré ces difficultés, la pratique du télétravail reste plébiscitée par 86 % des répondants, dont 81 % parviennent à concilier vie personnelle et vie professionnelle. 96 % d’entre eux souhaitent continuer à télétravailler à l’issue de la crise de manière régulière (69 %) ou occasionnelle (27 %).
Delphine Castel
Source :
Anact, Télétravail de crise en 2021 : quelles évolutions ? Quels impacts ?, mai 2021, publié le 14 juin 2021




Actualité Juridique, Fiscale et Sociale




> Nous connaître
Qui sommes-nous ?
Références
Partenaires
Accès clients

> Se former
Action sociale
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Communication
Formation sur mesure
> S’informer
Actualités juridiques
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Juris art etc.
> Se documenter
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Documents gratuits