Juris Association Magazine
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Juris art etc.
Dalloz Revues
Droit et Fiscalité des Associations
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Dalloz Bibliothèque
Formation Associations Fondations
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Formations UMA
Communication
Formations intra
Catalogue
Accueil > Actualité Un point sur les politiques publiques



Tourisme & Loisirs | Tourisme rural

07/12/2017
Un point sur les politiques publiques
Les zones rurales, l’« or vert » du tourisme ? Loin de se limiter à une simple interrogation, élus et gouvernement veulent développer le potentiel représenté par le tourisme rural en France en l’inscrivant au cœur même des politiques publiques.

Interrogeant le ministre de l’Économie et des Finances sur le sujet, la députée de l’Eure, Séverine Gipson, rappelle que son département « investit plus de 40 millions d'euros dans le secteur touristique chaque année et cela contribue à attirer des centaines de milliers de touristes dans des sites remarquables comme les jardins de Monet à Giverny (deuxième site payant de Normandie après le Mont-Saint-Michel), Evreux, Gisacum, la vallée de la Seine et le center parcs des Bois-Francs (1,2 million de nuitées) […] ».
Le ministre indique vouloir « pleinement soutenir le développement touristique des destinations rurales qui participent à l'attractivité de la France et comportent de nombreux atouts » en corrigeant quelques handicaps. Face en effet à une offre « diffuse, parfois mal recensée et organisée », le gouvernement rappelle les formes de tourisme rural ainsi que les dispositifs mis en place pour mieux la structurer.

Les formes de tourisme rural.
Parmi les pistes de développement des destinations rurales, figurent les modes d’itinérance douce. Le tourisme à vélo, « action initiée et soutenue par la DGE […] », visible par un site Internet dédié, contribue à faire de la France l’une des principales destinations mondiales de cette forme de tourisme. Le tourisme fluvial n’est pas en reste : il s’agit d’un secteur « de plus en plus porteur pour l'économie française, puisque les retombées économiques sur les territoires sont estimées chaque année à 500 millions d’euros ».

Par ailleurs, l’œnotourisme devenant un facteur important de développement du tourisme à la campagne, une politique de labellisation menée par les ministres chargés du tourisme et de l'agriculture a permis d’apporter plus de lisibilité aux clients et plus de visibilité à la destination qui peut également compter sur Atout France. L’agence a en effet renforcé les actions de promotion dans le cadre de son cluster œnotourisme.

Les dispositifs de structuration de l’offre.
Ces formes de tourisme sont au demeurant promues via des contrats de destination notamment en Champagne, en Bourgogne, en Auvergne, et en Normandie Île-de-France, mais également par des contrats de structuration de pôles touristiques territoriaux (SPôTT). Ces derniers entendent porter une politique de structuration des offres de proximité et de valorisation des ressources, des valeurs et savoir-faire locaux. La plupart des vingt-trois contrats SPôTT sélectionnés concernent la campagne, entre autres Erdre, Canal et Forêt, Landes Intérieures, Alsace du Nord : itinérance pédestre et cycliste, Le Perche : destination d'excellence pour la randonnée, Terra Gers, l'expérience slow tourism, ou Seine Aval – Destination d'excellence de demain.

Enfin, la mobilisation de l'expertise publique au profit des territoires, annoncée lors du conseil interministériel du tourisme du 26 juillet dernier (JT n° 200/2017, p. 6), propose de renforcer le soutien aux projets touristiques des territoires ruraux à l'appui du dispositif AIDER (mobilisation de hauts fonctionnaires des corps d'inspection et des conseils généraux ministériels : Conseil général de l'environnement et du développement durable, Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux, Contrôle général économique et financier). Concrètement, il permet d’accompagner les collectivités territoriales dans l'élaboration de projets de territoires en associant l'expertise d’Atout France. Sa mise en œuvre opérationnelle doit intervenir d'ici début 2018.
Erwan Royer
Source :
Rép. min. à S. Gipson, JOAN du 10 oct. 2017, n° 953




Actualité Juridique, Fiscale et Sociale




> Nous connaître
Qui sommes-nous ?
Références
Partenaires
Accès clients

> Se former
Action sociale
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Formations UMA
Communication
Formation sur mesure
> S’informer
Actualités juridiques
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Juris art etc.
> Se documenter
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Documents gratuits