Juris Association Magazine
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Juris art etc.
Dalloz Revues
Droit et Fiscalité des Associations
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Dalloz Bibliothèque
Formation Associations Fondations
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Formations UMA
Communication
Formations intra
Catalogue
Accueil > Actualité Pauvreté, insertion et associations : la stratégie du gouvernement



Social | Insertion

05/10/2017
Pauvreté, insertion et associations : la stratégie du gouvernement
Le gouvernement a tout récemment dévoilé sa stratégie d’insertion et de lutte contre la pauvreté. Après avoir reçu les associations le 21 septembre dernier, il a en effet fait part de nombre d’annonces à travers un communiqué de presse du même jour. Au programme, dans les grandes lignes : mieux lutter contre une pauvreté toujours bien présente sous les jupons de notre chère République, favoriser l’insertion par l’activité économique et soutenir particulièrement le monde associatif.
Renouveler l’approche de lutte contre la pauvreté
La lutte contre la pauvreté ne peut s’avérer efficace que si l’approche en change. Pour le gouvernement, cette lutte ne peut être payante que si l’orientation et le cadre à donner à la politique publique sont revus et repensés. C’est actuellement le cas, avec notamment la volonté de l’actuel gouvernement de cibler les publics les plus touchés par la pauvreté et de redynamiser le principe d’égalité des chances, mais aussi avec une plus forte territorialisation de la politique de lutte contre la pauvreté pour que les initiatives locales soient mieux connues et plus valorisées.

Favoriser l’insertion dans l’emploi
Nombreux sont ceux qui attendaient le gouvernement sur ce point : le volume des contrats aidés pour 2018 – sujet de nombreuses insurrections lors de ces dernières semaines (v. en p. 12 [LIEN A POSER] et p. 40 [LIEN A POSER] de ce numéro) – sera de 200 000. Ces contrats aidés ne concerneront désormais que le secteur non marchand puisque, selon le gouvernement, « deux contrats aidés sur trois dans le secteur marchand donnent lieu à une embauche qui aurait été effectuée de toute manière ». Les priorités d’action seront ciblées sur les jeunes en insertion et les chômeurs de longue durée, sur les secteurs de l’urgence sanitaire et sociale et sur l’accompagnement des enfants handicapés en milieu scolaire. Géographiquement, priorité sera donnée aux communes rurales et à l’outre-mer.
Par ailleurs, le gouvernement vise aussi la conclusion de 10 000 « contrats de professionnalisation expérimentaux » dans l’année à venir. La souplesse de ces contrats permettra ainsi à des personnes très éloignées de l’emploi ou encore aux chômeurs de longue durée d’être recrutés, en leur permettant de bénéficier de formations sur mesure et plus adaptées à leurs réels besoins. Les entreprises, de leur côté, pourront embaucher des salariés mieux formés au terrain.

Mieux soutenir le monde associatif
Afin de mieux aider les associations à remplir leurs missions, le gouvernement souhaite favoriser les crédits d’impôts et alléger les charges sur tous les emplois du monde associatif. Et cela par le biais de mesures concrètes d’ici à 2019. Le gouvernement prévoit ainsi de maintenir l’actuel crédit d’impôts de taxe sur les salaires (CITS) pour 2018 et 2019 et de convertir le crédit d’impôt dont bénéficient actuellement les associations en réduction des cotisations patronales. Il annonce aussi un principe de « zéro charges » pour les salariés au Smic. Il est donc à noter que ces mesures devraient fortement favoriser le monde associatif et non le laisser de côté. En 2019, le secteur non lucratif bénéficiera en effet de deux dispositifs en même temps : le CITS pour 500 millions d’euros et les allégements de charges pour 1,4 milliard d’euros.
Julien Marfisi
Source :
Dossier de presse du gouvernement,




Actualité Juridique, Fiscale et Sociale




> Nous connaître
Qui sommes-nous ?
Références
Partenaires
Accès clients

> Se former
Action sociale
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Formations UMA
Communication
Formation sur mesure
> S’informer
Actualités juridiques
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Juris art etc.
> Se documenter
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Documents gratuits