Juris Association Magazine
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Dalloz Revues
Droit et Fiscalité des Associations
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Dalloz Bibliothèque
Formation Associations Fondations
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Formations UMA
Communication
Formations intra
Catalogue
Accueil > Actualité Bénévolat : franchir le pas !



Association | Bénévolat

07/06/2018
Bénévolat : franchir le pas !
Premier sujet de préoccupation des associations, le bénévolat fait l’objet d’une nouvelle étude. La 15e édition de « La France bénévole » vise, au travers d’une présentation chiffrée et d’une analyse des comportements des « candidats au bénévolat », à accompagner les associations dans leur réflexion sur le sujet.
Potentiel d’engagement

25 % : telle était la part enregistrée en 2016 de Français qui donnaient du temps à une association. Si l’étude qui avait mis en évidence cette proportion (France Bénévolat, « L'évolution de l'engagement bénévole associatif en France, 2010 à 2016 », mars 2016, JA no 538/2016, p. 10) sera actualisée en 2019, il est aujourd’hui possible de s’interroger sur la marge de progression de l’engagement bénévole. Pour cela, il convient bien entendu de s’intéresser aux personnes ayant déjà donné du temps à une association, mais plus encore à la part de personnes ayant cessé de donner de leur temps à une association et qui pourraient se reprendre au jeu (15 %), à la part de celles ayant donné de leur temps hors association (14 %) ainsi qu’à la part de celles n’ayant jamais donné de temps gratuitement mais qui pourraient un jour franchir le pas (37 %). En prenant en compte ces trois derniers « groupes », l'étude souligne un fort potentiel théorique de candidats au bénévolat : 38 % des Français pourraient grossir les rangs du bénévolat. Ce potentiel théorique laisse néanmoins apparaître des nuances entre hommes et femmes et selon les générations.

Leviers de l’engagement

Différents leviers susceptibles d’encourager les potentiels bénévoles à devenir candidats existent : succomber aux multiples encouragements matérialisés notamment par les mesures étatiques en faveur de l’engagement et de sa valorisation, lutter contre les idées reçues telles que l’incompatibilité entre vie professionnelle, vie familiale et engagements divers, faciliter les mises en relation grâce à certaines associations dont c’est le cœur de métier – France Bénévolat, Tous bénévoles, Benenova, Passerelles et Compétences, ProBonoLab pour ne citer que les plus connues.

De plus, l’étude positionne clairement Internet comme un « accélérateur d’engagement », les sites Internet constituant une véritable vitrine permettant à l’association de renforcer sa notoriété, donner une image attractive, publier des offres et se faire connaître auprès des candidats bénévoles.

Illustration

Les apports d’une enquête réalisée par l’association Tous bénévoles sur son site Internet esquissent un portrait de 1 157 utilisateurs dudit site ainsi qu’un suivi de leur parcours. Le profil est largement féminin (74 %) et urbain (86 %), la proportion des 35 ans et moins étant par ailleurs de 50 %. Les principales motivations des candidats bénévoles sont majoritairement d’aider les autres (77 %), de se sentir utiles et mettre leurs compétences au service du plus grand nombre (73 %) et de faire avancer une cause (53 %), ces proportions étant identiques à celles des bénévoles actifs. Sont avant tout recherchées par ces candidats des actions concrètes sur le terrain et des missions limitées dans le temps, de l’ordre de quelques heures (44 %), ponctuelles récurrentes, de l’ordre de quelques heures « de-ci de-là » (35 %), limitées dans le temps, de l’ordre de quelques jours (27 %) ou encore réalisées depuis le domicile (24 %).

Enfin, certains prérequis s’imposent à l’association. Il lui revient de bien définir la mission du bénévole, a fortiori si elle implique une prise de responsabilités, mais aussi de bien présenter la mission au bénévole pour qu’elle soit attractive et qu’elle corresponde à la réalité, de s’appuyer sur une plateforme facile d’accès et de se préparer à bien accueillir les candidats !

Eve Benazeth
Source :
Recherches & Solidarités, « La France bénévole 2018 – Franchir le pas », 15e éd., avr. 2018




Actualité Juridique, Fiscale et Sociale




> Nous connaître
Qui sommes-nous ?
Références
Partenaires
Accès clients

> Se former
Action sociale
Droit et fiscalité
Comptabilité et finance
Management et ressources humaines
Santé et médico-social
Sport, culture et animation
Tourisme et loisirs
Stratégie et développement
Formations UMA
Communication
Formation sur mesure
> S’informer
Actualités juridiques
Jurisassociations
Jurisport – RJES
Juristourisme
Juris art etc.
> Se documenter
Droit & Fiscalité
Gestion & Finance
Social & RH
Économie & Sociologie
Documents gratuits